Extraction d’huiles essentielles

Les huiles essentielles sont extraites de racines, de fleurs, de feuilles et de tiges de plantes ainsi que de certains arbres. Les végétaux les produisent pour se protéger des insectes et des maladies ou pour éliminer des substances de leur métabolisme.

Extraction à froid

La manière la plus simple mais la moins scientifique, reste « l’expression à froid ». En effet, il suffit tout simplement de presser entre ses doigts un zeste de citron ou un zeste d’orange, et on peut voir gicler l’huile essentielle par éclatement des cellulesCependant, on ne peut utiliser cette sympathique méthode qu’avec des agrumes, comme le pamplemousse, la mandarine, etc.

Hydrodistillation

Nous avons personnellement fait une expérience d’hydrodistillation de lavande dans le cadre de notre TPE. Par conséquent les photos de cet articles ont donc été prises lors de ces séances par nos soins.

(Pour une meilleure qualité des images, cliquez dessus)

La manière la plus répandue est l’hydrodistillation. Cette méthode d’extraction a pour rôle d’entrainer les composés volatiles des produits naturels avec la vapeur d’eau. Ce procédé est aussi appelé « entrainement à la vapeur ».

Le principe est assez simple : on introduit dans le ballon un mélange d’eau et de plantes, le tout posé sur un chauffe ballon, lui-même installé sur un support élévateur. Un réfrigérant à eau « relie » la sortie des vapeurs du ballon à un erlenmeyer.


On met alors en marche le chauffe ballon.

L’eau va donc s’évaporer et se transformer en vapeur d’eau, entraînant avec elles les espèces  chimiques volatiles odorantes contenues dans la lavande. Au contact des surfaces froides du réfrigérant, la vapeur d’eau ainsi que l’essence de lavande sous forme de gaz va se liquéfier et retomber dans l’erlenmeyer. On obtient au bout de plusieurs heures un distillat composé de deux phases : une phase aqueuse et une phase organique qui contient l’essence de lavande.


On introduit le distillat dans l’ampoule à décanter afin de ne récupérer que l’huile essentielle. Pour faire cette manipulation, il faut prendre quelques précautions et se munir de lunettes et d’une blouse. On pose l’ampoule sur son support, au dessus d’un bécher. On fait attention à bien fermer le robinet de l’ampoule, puis on verse la solution dans l’ampoule. On doit agiter l’ampoule en faisant attention à bien garder le robinet fermé et à maintenir le bouchon en appui sur la paume. Il ne faut pas oublier de dégazer plusieurs fois en ouvrant le robinet, pour laisser les gaz s’échapper de l’ampoule. On replace ensuite l’ampoule sur son support et on laisse décanter, puis on enlève le bouchon.


En ouvrant le robinet avec précaution, on récupère l’huile essentielle de lavande bien distincte de la phase aqueuse.

Il y a d’autres méthodes d’extraction comme l’hydrodiffusion* ou la distillation à vapeur saturée*, mais les huiles essentielles obtenues sont sensiblement différentes notamment sur le plan qualitatif. Elles sont donc très peu utilisées.

hydrodiffusion* : consiste à faire passer un courant de vapeur d’eau à très faible pression à travers la masse végétale.

distillation à vapeur saturée* : la masse végétale n’est pas en contact avec l’eau. Elle est placée sur une grille perforée au-dessus de la base d’un l’alambic. Les composés volatiles entraînés par la vapeur d’eau vont pouvoir être ensuite séparés par décantation du distillat refroidi.


Publicités
Published in: on 03/11 at 17 h 29 min  Laisser un commentaire