Action des huiles essentielles sur l’organisme : par inhalation

Système nerveux

La voie respiratoire est la voie la plus favorable pour absorber les huiles essentielles dans l’organisme. Les huiles essentielles vont dégager les voies respiratoires en fluidifiant les sécrétions nasales. Les arômes contenus dans les huiles essentielles vont quant à eux avoir un effet sur le système nerveux, comme un effet relaxant ou déstressant. Certaines odeurs vont d’ailleurs pouvoir avoir des effets différents en fonction des individus.

L’inhalation des huiles essentielles permet un effet rapide au niveau du système nerveux central : les molécules  d’huile essentielle vont être dissoutes dans le mucus et vont atteindre l’épithélium, muqueuse recouvrant le toit de la cavité nasale constituée entre autre de cellules nerveuses, neurones récepteurs olfactifs. Ces cellules nerveuses sont responsables de la transduction de l’information olfactive perçue dans les huiles essentielles vers le cerveau. Les neurones récepteurs olfactifs sont qualifiés de bipolaires, un pôle appelé apical orienté vers la cavité nasale et un pôle appelé basal, orienté vers la partie profonde de l’épithélium. Le pôle apical va disposer d’une ramification dendrique unique, qui, à son extrémité, présente un renflement appelé bouton olfactif. Celui-ci va se prolonger en ramifications, les microvillosités appelées cils olfactifs. C’est à leur surface que se trouvent les récepteurs olfactifs qui vont détecter les molécules d’huile essentielle, ce qui va générer le message nerveux électrique. Ce message nerveux va être conduit au pôle basal, puis il va longer l’axone et enfin atteindre les glomérules du bulbe olfactif. Le message va être ensuite transmit par le biais de la synapse*, phénomène appelé transmission synaptique*, jusqu’à des neurones relais, les cellules mitrales qui vont à leur tour véhiculer le message à d’autres régions du cerveau selon les propriétés de l’huile essentielle utilisée.

Elles vont ensuite pouvoir influencer nos émotions et modifier notre mental.

 

synapse* : Point de contact entre neurones

transmission synaptique* : Lorsque le message nerveux (constitué de potentiels d’action) pré-synaptique arrive au niveau de la terminaison pré-synaptique, les vésicules migrent vers la fente synaptique où ils libèrent les molécules de neurotransmetteurs. Ces molécules se fixent sur les récepteurs de la membrane post-synaptique, ce qui génère le message nerveux post-synaptique constitué de nouveaux potentiels d’actions

Système pulmonaire

Pour les molécules d’huiles essentielles qui n’ont pas été véhiculés par le système nerveux, elles vont continuer leur chemin vers les poumons : amenées par l’air respiré, elles passent par le pharynx, la trachée artère, les bronches, les bronchioles puis enfin les alvéoles pulmonaires. Elles participent aux échanges gazeux entre les alvéoles et les capillaires : le dioxygène inspiré passe dans le sang, au niveau des capillaires qui libèrent l’anhydre carbonique. Les molécules d’huiles essentielles passent simultanément dans le système sanguin.

Il n’y a cependant qu’une faible quantité de molécules d’huiles essentielles qui va pouvoir participer aux échanges gazeux.

 


Publicités
Published in: on 03/11 at 18 h 47 min  Laisser un commentaire  

The URI to TrackBack this entry is: https://tpe1s1aromatherapie.wordpress.com/2011/03/08/action-des-huiles-essentielles-sur-l%e2%80%99organisme-par-inhalation/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :