La nature des huiles essentielles : 1ère partie

Définition : huile essentielle

Les huiles essentielles (HE) sont des des substances odorantes et volatiles, extraites de plantes sous forme liquide. Contrairement à ce que ce nom indique, il n’y aucun corps gras dans les huiles essentielles. Elles proviennent d’une sécrétion naturelle élaborée par certains végétaux pour se protéger des insectes et des maladies, mais aussi pour éliminer les substances issues de leur métabolisme*.

Les huiles essentielles peuvent concentrer jusqu’à 100 fois le principe actif de plusieurs plantes, grâce aux molécules qui agissent en synergie*.

L’activité des molécules biochimiques des huiles essentielles chémotypées* donne un caractère d’efficacité et de polyvalence.

Métabolisme* : Ensemble des transformations biochimiques qui se produisent au sein de la cellule ou de l’organisme

Synergie* : Mise en commun de moyens qui se renforcent entre eux pour aboutir à un même but

Chémotype* : Désigne une entité chimique distincte au sein d’une même espèce appartenant au métabolite secondaire


Localisation interne

L’huile essentielle est élaborée au sein du cytoplasme decertaines cellules sécrétrices. Les gouttelettes d’huiles essentielles s’assemblent par synérèse* pour former une plage plus ou moins étendue. L’huile essentielle peut aussi être localisée dans des poils sécréteurs, dans des poches sécrétrices ou dans des canaux sécréteurs.

On peut également trouver de l’huile essentielle dans les racines, les écorces, le bois, les fruits, les graines, les calices et les tiges.

*synérèse : agrégation spontanée des particules d’un gel

Composition chimique

Les huiles essentielles sont des mélanges complexes de différents constituants chimiques. Cependant, ces constituants peuvent être regroupés en deux grands groupes chimiques en fonction de leurs origines biogénétiques  bien distinctes .il y a le groupe des terpénoïdes* et des composés aromatiques.

Dans les huiles essentielles nous ne pouvons rencontrer que les terpènes (hydrocarbure de formule brute C5H8 produit par le métabolisme secondaire des plantes) les plus volatils. C’est à dire les terpènes dont la masse moléculaire n’est pas trop élevée comme :

  • Les monoterpènes* de formule de base (C5H8)2 où les carbures peuvent être acyclique, monocyclique ou biocyclique
  • les sesquiterpènes* de formule molaire C15H24 qui ont un rôle d’agent de défense dans les plantes et des propriétés anti-inflammatoires
  • Les alcools* possèdent des propriétés antibactériennes
  • les cétones*, qui ont un carbone secondaire portant le groupement carbonyle*, aident à stimuler la régénération des cellules et à favoriser la formation de tissus.
  • les aldéhydes*, qui ont un carbone primaire, sont composés organiques qui possèdent des propriétés calmantes et sédatives. Un des principaux composés aldéhydes, le citral, est anti-infectieux.
  • les esters* ont un effet relaxant et calmant sur le corps
  • les phénols* sont bactéricides et ont des propriétés antioxydantes.

 

Représentation des 2 différentes structures moléculaires du limonène

 

Il existe un hydrocarbure terpènique dans la classe des monoterpènes appelé  «  limonène » très présent dans les essences d’agrumes. Cependant il a deux énantiomères* donc le limonène est un chirale*. Il y a le limonène + qui est un énantiomère R dextrogyre sentant l’orange et le limonène – qui est un énantiomère S lévogyre sentant plus le pin. Ils ont les mêmes compositions chimiques mais pas la même symétrie.

Les dérivés du phénylpropane sont beaucoup moins fréquents que les précédents. Les composés aromatiques sont généralement les allyles* et les propènylphénols.

 

terpénoïdes* :substance naturelle organique

monoterpènes* : une classe de terpènes constitués de deux molécules d’ isoprène C5H8 et ont pour formule de base (C5H8)2. Ils peuvent être linéaire ou contenir des cycles

sesquiterpènes* : une classe de terpènes formée de 3 unités isporène t a comme formule moléculaire C15H24

alcools* :liquide obtenu par la distillation de certains produits et qui possède un groupement hydrogène-oxygène.

cétones* :composés chimiques ressemblant à l’acétone

aldéhydes* : liquide dérivé de l’aclool par oxydation

esters* :corps gras résultant de l’action d’un acide sur un alcool avec élimination d’eau

phénols* : Dérivé oxygéné du benzène

chirale* : Propriété d’un objet à trois dimensions non superposable à son image dans une symétrie par rapport à un plan

allyles* : Radical de l’alcool allylique (alcool éthylénique qui sert à synthétiser la glycérine)


Publicités
Published in: on 03/11 at 21 h 15 min  Commentaires fermés sur La nature des huiles essentielles : 1ère partie  
%d blogueurs aiment cette page :