La nature des huiles essentielles : 2ème partie

Aspects et propriétés des huiles essentielles

Les huiles essentielles ont des propriétés organoleptiques communes comme le fait d’être liquides à température ambiante, d’être volatiles et entrainables à la vapeur d’eau. Elles sont aussi très odorantes et incolore ou jaune pâle sauf pour les huiles essentielles de cannelle, girofle, camomille matricaire, vétiver et bouleau où la couleur est relativement foncée.

Les huiles essentielles ont aussi des propriétés physiques communes. Elles ne sont pas solubles dans l’eau mais en revanche elles le sont dans les solvants organiques et huiles végétales. Leurs densités sont inférieures à « 1 » sauf les huiles essentielles de cannelle, girofle, sassafras et ail. Elles sont sensibles à l’oxydation, conservation limitée, à la lumière et à la chaleur. Les huiles essentielles ont des indices de réfractions élevés et des pouvoirs rotatoires*.

pouvoir rotatoire* :Valeur mesurée de l’angle de rotation du plan de polarisation de la lumière dans des conditions expérimentales données

Analyses


  • On peut mesurer la densité relative à 20°C avec un pycnomètre*: 
La densité relative à 20°C d’une huile essentielle est le rapport de la masse d’un certain volume d’huile essentielle à 20°C à la masse égale du volume d’eau distillée à 20°C.

m0 : masse du pycnomètre

m1 : masse du pycnomètre et de l’eau

m2 : masse du pycnomètre et de l’huile essentielle

pyconymètre* : Flacon dont on se sert pour déterminer la densité des liquides ou des solides


  • On peut mesurer l’indice de réfraction à 20°C avec un réfractomètre * d’Abbe. L’indice de réfraction d’une huile essentielle est le rapport entre le sinus de l’angle d’incidence et le sinus de l’angle de réfraction d’un rayon lumineux de longueur d’onde déterminée, passant de l’air à l’huile essentielle maintenue à une température constante.

Réfractomètre* : Appareil destiné à la mesure des indices de réfractions (changement de direction de la lumière au passage d’un milieu à un autre

  • On peut mesurer le pouvoir rotatoire avec un polarimètre*. Le pouvoir rotatoire d’une huile essentielle est l’angle exprimé en milliradians et /ou degrés d’angle dont tourne le plan de polarisation d’une radiation lumineuse de longueur d’onde l = (589,3 * 0,3) nm, correspondant aux raies D du sodium, lorsque celles-ci traversent une épaisseur de 100 mm d’HE dans des conditions déterminées de température.

polarymètre* : appareil de mesure de la polarisation (Propriété des ondes électromagnétiques) d’un corps

  • Pour trouver l’indice d’acide d’une huile essentielle, on recherche le nombre en milligramme d’hydroxyde de potassium nécessaire à la neutralisation des acides libres dans un gramme d’huile essentielle.

  • Pour trouver l’indice d’ester d’une huile essentielle, on cherche le nombre en milligramme d’hydroxyde de potassium nécessaire à la neutralisation des acides libérés par l’hydrolyse des esters contenus dans un gramme d’huile essentielle.

  • Toute les huiles essentielles, aussi complexes que soient leurs compositions, peuvent être analysées par une chromatographie. Ainsi, la composition chimique d’une huile essentielle peut être déterminée sur le plan qualitatif et quantitatif.

  • La chromatographie repose sur l’entraînement d’un échantillon dissous par une phase mobile à travers une phase stationnaire. Celle-ci retient plus ou moins fortement les substances contenues dans l’échantillon dilué.

Les différents composants de l’échantillon ont généralement une vitesse caractéristique qui permet de les séparer, voire de les identifier. Cette vitesse de séparation est fortement dépendante de la nature de la phase mobile et de la phase stationnaire.

Souvent, l’échantillon est analysé par comparaison avec des substances déjà connues dans l’échantillon ou par comparaison avec les résultats de l’analyse d’une solution étalon. Ces substances servent de références et permettent d’identifier ou de doser chaque espèce par comparaison des vitesses de séparation. Il s’agit de chromatographie analytique.

L’étude sur la nature des huiles essentielles nous a appris que ce n’est pas un hasard si les huiles essentielles sont utilisées en médecine. Les différentes espèces chimiques contenues dans les huiles essentielles ont des propriétés bien réelles pouvant aider à renforcer le processus naturel d’auto-guérison d’un organisme.

Publicités
Published in: on 02/11 at 23 h 14 min  Laisser un commentaire  

The URI to TrackBack this entry is: https://tpe1s1aromatherapie.wordpress.com/2011/02/07/la-nature-des-huiles-essentielles-2eme-partie/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :